Rechercher

Quelles type de tesselles utilise-t-on au Mosaïcafé ?

Mis à jour : 29 nov. 2020

Avant toute chose, si vous n'êtes pas familier avec le monde de la mosaïque, vous vous demandez certainement ce que sont les tesselles.

Ce sont tout simplement les petits morceaux de marbre, de pierre, de pâte de verre ou de céramique, entre autre, que l'on utilise pour réaliser une mosaïque.

Il en existe de toutes sortes et certaines personnes fabriquent même de la mosaïque avec des objets de récupération cassés. Dans un sens plus large, on pourrait même imaginer qu'il est possible de fabriquer une mosaïque avec n'importe quel objet du quotidien, simplement en choisissant des morceaux à assembler dans le seul but de former un dessin.


Au Mosaïcafé, n'ayant pas un grand espace de stockage, j'ai du faire un choix dans les matériaux que je voulais utiliser.


Dès les premiers cours débutant, j'ai donc décidé d'utiliser des carreaux de faïence. J'achète des carreaux de 15x15cm (mais il en existe évidemment d'autres tailles !). Ce sont les même carreaux que l'on peut trouver dans les cuisines ou les salles de bain par exemple. Je ne les fabrique pas moi même car je ne possède pas de four à céramique pour le moment.


La faïence, c'est un morceau de terre cuite émaillée (et c'est l'une des plus communes et des plus anciennes techniques utilisées en céramique.) Vous l'aurez compris, pour faire de la mosaïque, j'utilise d'abord de la céramique...


Afin de pouvoir fabriquer une mosaïque à base de ces carreaux de faïence, il faut donc les découper ou les casser en plus petits morceaux. Pour cela, j'utilise deux types de pinces.

La première est une pince à roues. Très facile à utiliser, c'est vraiment ma pince préférée. Je l'utilise pour tout type de tesselles.



La seconde est une mini carrelette séparateur qui permet une plus grande précision pour couper de façon droite et linéaire.



Mais ce n'est pas tout ! Au Mosaïcafé, on utilise aussi d'autre types de tesselles. Plus ou moins coûteuses, plus ou moins facile à casser, de différentes épaisseurs, ces matières possèdent chacunes des qualités et des rendus différents.

Pour la collection Maya, j'utilise par exemple des carreaux de grès cérame (noir) et des carreaux de pâtes de verre (dorés).

D'après Wikipédia : Le grès ou grès cérame est, en poterie, un matériau céramique caractérisé par une très grande dureté et une excellente résistance aux agressions chimiques ou climatiques. Cette résistance est obtenue par la cuisson à une température supérieure à 1200 °C d'une pâte généralement composée d'une terre glaise mêlée à des grains de sable fin.

La pâte de verre est l'une des plus anciennes techniques de verre (depuis Pline l'Ancien), récemment redécouverte à la fin du XIXème siècle à travers le mouvement Art Nouveau et l'École de Nancy.


Il m'arrive également d'utiliser d'autres types de tesselles. Notamment des émaux de Briare, dont les pigmentations colorés sont idéales pour réaliser des motifs originaux en mosaïque. Les couleurs ressortent énormément et j'aime particulièrement utiliser les nombreuses teintes de bleus. Ce sont comme les faïences, des carreaux émaillés. On les appelle émaux de Briare pour la simple et bonne raison qu'ils proviennent d'un manufacture française de mosaïque basée à Briare dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire. Manufacture issue du rachat de la Faïencerie de Briare (créée en 1837 par Bapterosses et Cie) par une société spécialisée dans la fabrique de boutons dits de porcelaine fondée à Paris en 1845.


3 vues0 commentaire

NOUS SUIVRE

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Instagram